Un million de pré-commandes, un succès? Vraiment?


Un million d’iPhone 4S précommandé en un jour. Le chiffre brut est imposant, un véritable record, face à la concurrence, Apple n’a pas de quoi rougir. Une augmentation par rapport à l’iPhone 4 (600’000 précommandes le premier jour) de près de 170% et de 500% face à celle de l’iPhone 3GS (chiffre incertain entre 150’000 et 200’000, j’ai pris le plus haut par sécurité).

Cependant, en réfléchissant un peu plus que de se baser simplement sur les communiqués de presse d’Apple, on peut considérer ceci comme un succès en demi-teinte. Et comme je vois d’ici certains passionnés s’apprêter à me sauter à la gorge, il y a donc intérêt que je m’explique un peu.

Dans le cadre d’une analyse financière, un de mes amis, véritable aficionados de la marque à la pomme (il a même une exclusivité ramenée des Etats-Unis : une cravate noire avec la pomme en blanc dessus !) m’a challengé sur ce succès annoncé. Nous nous sommes donc mis au travail pour étayer, selon lui, la preuve du succès d’Apple et surtout, regarder d’un œil le plus objectif possible la situation. Avec lui et moi aux deux opposés de la force (nous ne dirons pas qui est du côté obscur ou de la lumière) il était certain que le duel s’annoncerai scruté jusqu’à la dernière virgule.

Un peu d’histoire…

En 2009, le marché du Smartphone est en pleine explosion, grâce à Apple et à sa vraie révolution qu’était l’apparition de l’iPhone. Les téléphones intelligents se vendent comme des petits pains et on voit encore mal comment le roi sera détrôné. Il suffit qu’Apple souffle pour que la planète change son sens de rotation. Tous les ans, à l’été, Apple sort son nouveau modèle phare, engendrant un engouement aidé par un admirable marketing. Le marché des smartphones explose, avec Apple à sa tête. Ceci malgré une inattendue conquête d’Android, qui reçoit un accueil plus chaleureux que prévu et une progression vertigineuse (encore plus si on considère la présence d’un concurrent installé et reconnu en première place).

Ainsi donc, ce nouvel iPhone se faisait attendre. Certains instituts d’analyses prétendaient même un écroulement des ventes mondiales de Smartphone du début de l’été jusqu’à l’arrivée de ce nouveau modèle. Ecroulement qui ne s’est ni produit pour Apple, car bien que les chiffres précis soient encore inconnus, les ventes ne semblent pas vraiment avoir faiblie, ni pour les concurrents. Chez ces derniers, n’oublions pas les 3 millions de précommandes pour le Galaxy S2 de Samsung qui a battu aussi nombre de records.

Nous sommes donc à un moment T prometteur et critique pour Apple : Symbian n’existe presque plus, RIM s’écroule, WP7 peine à décoller (voire déjà en perte de vitesse) et Nokia n’a toujours pas présenté ses nouveaux modèles. Cela fait maintenant 16 mois que les adorateurs de la pomme attendent un nouveau modèle. Enfin Android, son principal challenger, n’a toujours pas présenté sa nouvelle plateforme Ice Cream que les analystes voient comme une vraie concurrence pour iOS, entre autre pour son réel et propre support des résolutions de type Retina, ainsi qu’à priori, une interface extrêmement épurée se rapprochant d’une expérience utilisateur d’iOS et enfin (ou surtout) le mélange du monde Tablettes, Télévision et Téléphones qui pourrait donner un immense coup d’accélérateur à Android, pour ne citer que ces avantages. Néanmoins, en son absence, tout était fait pour un succès conséquent d’Apple.

La sortie… et le coche loupé!

Le jour J arrive et l’annonce est effectuée. Sans s’étayer dessus, tout le monde est d’accord pour dire qu’elle ne convainc pas vraiment, même si  personne ne doute sur la capacité du géant de Cupertino de largement balayer cette problématique par un bon coup marketing. Le jour suivant (avant le décès de Steve Jobs) Apple annonce 1 million de pré-commande. Succès ?

Et bien en réalité… non ! Ce chiffre n’est pas le succès annoncé. Tout simplement car si on prend l’augmentation des différents modèles, le chiffre aurait du être au minimum de 1.2 millions, en se basant sur la progression des ventes, ou de 1.8 millions, en se basant sur l’augmentation des précommandes. De plus à l’époque, toutes les fonctionnalités importantes d’iOS 4 étaient intégrées à l’existant 3GS. Là, Siri qui est le cheval de bataille d’iOS 5 ne sera pas intégré à son prédécesseur (et on ne parle même pas du 3GS qui reste un téléphone encore très présent), ce qui aurait du pousser à la hausse le passage à l’iPhone 4S.

En définitive, c’est plus la reprise par des millions de journaux de ce « succès avec un million de réservation » qui est la plus grande réussite d’Apple, que réellement le nombre de précommandes…

En toute relativité face au succès d’Apple…

Et pour conclure, il faut bien entendu relativiser : Apple est loin d’être mort, il se battra avec un acharnement sans limite et sera là encore longtemps. Cependant, avec la mort de son fondateur, le visionnaire et génial Steve Jobs, il n’est pas sûr que l’équipe en place puisse persévérer encore longtemps dans les succès. Lors de son premier « départ » d’Apple, la majorité de l’équipe était restée et cela n’avait pas du tout assuré le succès de la marque à la pomme, qui pourtant ne se portait pas si mal pour l’époque… Toutefois, la différence est que cette fois, il a eu le temps (et la motivation) à préparer son départ, tristement prévisible, et qu’il n’y aura donc pas une rupture aussi nette d’avec le passé.

Quelques tableaux sur lesquels les calculs ont été effectués:

Modèle

iPhone 3

iPhone 3GS

iPhone 4

iPhone 4S

   
Sortie (mois/année)

07.2008

06.2009

06.2010

10.2011

10.2011  (est)

   
Mois par rapport au précédent  

11

12

16

16

   
Ventes avant sortie du modèle

17’377’000

42’482’000

89’974’000

128’964’000

150’994’000

   
Augmentation ventes  

59.10%

52.78%

30.23%

40.41%

   
Précommandes 1er jour  

200’000

600’000

1’000’000

1’000’000

   
Augmentations précommandes    

300.00%

166.67%

166.67%

   
Prop. Vente/Précommandes  

0.47%

0.67%

0.78%

0.66%

   
               

Real Year

[Jan-Mar]

[Apr-Jun]

[Jul-Sep]

[Oct-Dec]

Total sold

Cumul. Sold

New Prod.

2007

 

270’000

1’119’000

2’315’000

3’704’000

3’704’000

 

2008

1’703’000

717’000

6’890’000

4’363’000

13’673’000

17’377’000

6’126’008

2009

3’793’000

5’208’000

7’367’000

8’737’000

25’105’000

42’482’000

22’676’009

2010

8’752’000

8’398’000

14’102’000

16’240’000

47’492’000

89’974’000

42’257’010

2011

18’650’000

20’340’000

   

38’990’000

128’964’000

86’484’011

2011 est.

18’650’000

20’340’000

22’030’000

 

61’020’000

150’994’000

100’010’000

 

Q1

Q2

Q3

Q4

128’964’000

 

 

Sources: Gartner, Wikipedia, Apple, Reuters et Bloomberg.

Publicités

3 réponses à “Un million de pré-commandes, un succès? Vraiment?

  1. Votre article ne vaut pas un clou, vous êtes visiblement contre tout ce qui provient d’Apple et un tel manque de réalisme face au génie de cette entreprise vous disqualifie totalement. Au plaisir de ne jamais revenir sur ce blog.

    • Cet article a été co-écrit avec un ami, convaincu des produits Apple, mais heureusement prêt à accepter la réalité, qu’elle soit en faveur ou défaveur de la marque à la pomme. Objectivité dont vous semblez totalement dénué et qui ne manquera en aucun cas sur ce blog.

  2. Il y a une chose que je relève en tout cas, c’est qu’une semaine après la sortie de l’iPhone 4S, une fois l’évident effet d’engouement passé, beaucoup de journaux (et en premier lieu le monde financier) abonde dans mon sens sur ce « faux succès » d’Apple…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s